Participer au développement territorial

Un engagement fort pour le désenclavement de la Bretagne

Dès la création de la SICA en 1961, Alexis Gourvennec, à la tête de la coopérative, a voulu se donner les moyens pour assurer les conditions du développement des cultures légumières mais aussi de toute la région.
Ainsi, beaucoup d’infrastructures ont été développées grâce à l’action des producteurs de légumes à la force de persuasion de leur président : un réseau routier efficace, des outils de télécommunications, le port en eau profonde à Roscoff pour accueillir des ferries, le pôle universitaire à Brest…
Ces développements ont permis de bénéficier d’atouts importants pour compenser la situation excentrée de la Bretagne.

Première compagnie maritime française en termes d’emplois, la Brittany ferries a été créée par les producteurs de la SICA qui voulaient faciliter l’expédition des légumes vers l’Angleterre.

Après la construction en 1972 d’un port en eau profonde à Roscoff, capable d’accueillir des ferries, il fallait trouver les armateurs intéressés par une ligne transmanche au départ de la Bretagne. Puisqu’aucun armateur ne veut venir à Roscoff, les producteurs créent alors leur propre compagnie maritime. Un pari fou et pourtant, le Kerisnel, premier navire de la compagnie, est entré dans le port de Roscoff en décembre 1972.
Aujourd’hui, la Brittany ferries exploite plus de 10 navires au départ de Roscoff, Saint-Malo, Caen et Cherbourg. La compagnie est premier employeur de marins français. Les producteurs de légumes en sont toujours les actionnaires majoritaires.

Une filière créatrice d’emplois

Les productions légumières demandent beaucoup de main d’œuvre. Grâce à la diversification des cultures, bon nombre de producteurs peuvent désormais proposer des emplois pérennes toute l’année. Ils complètent leurs effectifs par des contrats saisonniers pour les récoltes ou les plantations.
Les 900 producteurs de la SICA sont ainsi à l’origine de 5000 emplois directs. Il faut ajouter les emplois chez les négociants Prince de Bretagne, les stations de conditionnement, les centres de recherche et d’expérimentation. Puis les emplois indirects dans les chambres d’agriculture, les centres de gestion, les transporteurs, les fabricants d’emballages… Les producteurs de légumes contribuent ainsi activement à l’économie territoriale.

Une animation du territoire

Par l’activité qu’ils créent, les producteurs de la SICA évitent la désertification de nos campagnes et participent à la vie de nos petites communes rurales. Ils échangent avec la population en ouvrant régulièrement la porte de leurs exploitations. Ils participent activement à certaines fêtes locales. L’objectif est alors de montrer l’intégration de l’agriculture dans notre quotidien, d’expliquer les métiers et techniques, faire découvrir la gamme de légumes et les engagements de la marque Prince de Bretagne.

Fermer le menu