Proposer une gamme variée, diversifiée et innovante

Le trio de légumes historiques (chou-fleur, artichaut, pomme de terre primeur) qui représentait 100% du chiffre d’affaires de la SICA en 1968 ne représente plus que 30% aujourd’hui.
L’écoute des marchés, la formidable capacité d’adaptation ont poussé les producteurs de la coopérative à diversifier et innover.

La gamme Prince de Bretagne compte désormais

147 fruits et légumes
et près de 8000 références !

Diversifier la gamme et innover permet aux producteurs :

  • d’améliorer les rotations de culture et préserver la qualité des terres
  • de diversifier les sources de revenu et ainsi limiter les risques en cas de mauvaise saison pour un produit
  • de diversifier les cultures et les travaux pour pérenniser les emplois sur l’année
  • de répondre aux attentes des consommateurs et des marchés
  • d’intéresser le maximum de négociants et être incontournables sur le marché

Une gamme toujours plus dynamique et en perpétuel mouvement

Le chou-fleur est aujourd’hui au cœur d’une gamme choux, avec le chou vert frisé, le romanesco, le brocoli, les choux-fleurs de couleur (vert, orange et violet).
L’artichaut traditionnel Camus a été rejoint par le Castel, le petit violet et plus récemment le Cardinal.
Les producteurs ont commencé la culture de la tomate dans les années 1975 et depuis, ce sont 30 000 tonnes qui sont proposées par la SICA. Il s’agit de toute une gamme segmentée allant de la tomate grappe aux Saveurs d’Antan en passant par la cerise (3 couleurs), les cœurs de pigeon (3 couleurs), en grappe, en vrac, en shaker, en barquettes…
Autre exemple de cette diversification : les mini-légumes arrivés dans la gamme fin des années 90, suite à de lourdes crises sur les produits traditionnels. Aujourd’hui, ils sont cultivés par une trentaine de producteurs SICA et séduisent restaurateurs et consommateurs en quête d’originalité.
Dans les années 2010, les producteurs ont senti le renouveau des gammes d’antan et se sont lancés dans les cultures de courges et de légumes anciens qui représentent près de 5000 tonnes.
Répondre aux marchés, aux nouvelles tendances, aux nouveaux modes de consommation sont au cœur des enjeux des producteurs. Ceci les guide dans leurs choix individuels pour proposer une gamme collective diversifiée et incontournable.