Le parcours d'intégration

Lors d’un rendez-vous, l’administrateur SICA du territoire concerné présente au futur adhérent le fonctionnement de la coopérative. 
Il le met ensuite en relation avec les différents services de l’OP dont la station de conditionnement.

L’étape suivante sera la signature d’un bulletin d’engagement. Conclu pour une durée de dix ans et renouvelé par tacite reconduction pour une période de cinq ans, il précise les engagements et les différentes règles. C’est à ce moment-là que le nouvel adhérent bénéficie de ses parts sociales. 

Après son adhésion, le producteur sera invité à une formation « nouveaux producteurs ». Pendant deux jours, il découvrira les différentes installations, les services de l’OP… Il suivra une initiation au logiciel de traçabilité Culture Plus et se verra remettre un ordinateur pour le soutenir dans ses démarches administratives. 

L’accompagnement et les services proposés par la SICA

Les différents services de la SICA accompagnent les producteurs pour qu’ils gagnent en performance sur leurs exploitations :

  • Centralisation des commandes de graines et de plants 
  • Mise à disposition des emballages 
  • Appui et accompagnement à la diversification 
  • Soutien et accompagnement aux différentes certifications qualité 
  • Soutien et accompagnement à la conversion à l’agriculture biologique 
  • Mise à disposition du logiciel de traçabilité Culture Plus et formation 
  • Accès à l’extranet SICA
  • Accès aux résultats des travaux de recherche et d’expérimentation
  • Accès aux outils collectifs de conditionnement 
  • Accès à la marque Prince de Bretagne 
AdobeStock_94674712

Les obligations et les garanties

garantiesok

L’adhésion à une coopérative offre les avantages et la force d’un Groupe, avec des obligations à respecter.

L’apport total

La règle de l’apport total est un règlement européen (datant de la PAC) transcrit dans le code rural français qui s’applique à tous les groupements de producteurs. Une tolérance existe visant à permettre les ventes en circuits courts et de proximité. Au-delà de cette tolérance inscrite dans le règlement intérieur de la SICA, la livraison à la coopérative de toute la marchandise récoltée est obligatoire. La contourner est source de désorganisation et d’affaiblissement du pouvoir des producteurs notamment vis-à-vis du commerce qui lui se concentre.

La déclaration des surfaces emblavées et l’annonce des prévisions de récolte

Même si les cultures légumières sont soumises aux aléas climatiques avec des pics ou des creux de production, la prévision des emblavements à l’année, suivie de la déclaration des surfaces puis de l’annonce des récoltes sont incontournables pour une gestion de marché optimale. Il s’agit de rechercher l’équilibre favorable entre le cadran et les modes alternatifs (télématiques, contrats et soumissions) qui visent à sécuriser les débouchés.

Le respect des cahiers des charges

Produits (calibre, qualité, emballage, traçabilité…) et transversaux (fertilisation, protection phytosanitaire…).

Pour plus d’information, contactez-nous !