Logo Sica








Productions de légumes de la Sica de Saint-Pol-de-Léon

Accueil » Notre métier » La mise en marché

Mise en marché


Des valeurs fortes de transparence et d'équité


La commercialisation des légumes est assurée par une cinquantaine de négociants expéditeurs, entreprises conventionnées.

Comment leur attribuer les volumes produits, comment en fixer le prix ? C'est l'objet de la mise en marché. Elle est assurée principalement par le marché aux cadran, qui permet de fixer chaque jour le prix des légumes. Ce mécanisme est important pour un produit comme le chou-fleur, soumis à des variations de volumes importantes au jour le jour, en fonction de la météo, qui entrainent des variations de prix.

Vidéo du cadran de Saint-Pol-de-Léon

Une matinée au cadran de Saint-Pol-de-Léon :

comment se fixe le prix du marché, comment se déroule la vente , comment travaillent les négociants…

 

vidéo du marché au cadran de Saint-Pol-de-Léon

Les principes du marché au cadran

  • Les acheteurs sont des entreprises conventionnées par la Sica
  • Les légumes ne sont pas présentés physiquement : les cahiers des charges garantissent à l’acheteur la présentation et la qualité
  • Un catalogue de vente commun est présenté aux acheteurs des trois marchés au cadran Prince de Bretagne (Saint-Pol-de-Léon, Paimpol et Saint-Malo)
  • La vente est réalisée en simultané sur les trois cadrans
  • Les enchères sont dégressives, ce qui assure la rapidité des transactions
  • Le prix de chaque lot est affiché et connu de tous, assurant transparence et équité
  • Les prix payés aux producteurs sont mutualisés (par catégorie et par station de conditionnement)
Un catalogue de vente au cadran
Un catalogue de vente au cadran

Le catalogue de vente répertorie tous les lots du jour.

Les autres modes de vente

> En complément, un bureau de vente assure la vente aux négociants des légumes qui ne passent pas au cadran : produits en phase de lancement, produits maraîchers, mini-légumes, légumes Bio…

> La vente à terme concerne les produits de segmentation (présentés en emballages particuliers comme le chou-fleur et l'endive en sachet) et certains légumes stockables (échalote…). Volumes et prix sont fixés sur une période donnée, généralement la semaine.

Mini-légumes Prince de Bretagne

Par ailleurs, des contrats sont établis avec des usines de transformation (surgélation, conserve, quatrième gamme) pour certains légumes comme le chou-fleur, le brocoli, l'artichaut, la salade, la carotte…

jeunes pousses de salade roquette